top of page

Comment puis-je me faire comprendre par mon chien sourd ?

Dernière mise à jour : 5 avr. 2023

La surdité du chien est un sujet assez méconnu en France, et parfois il peut être difficile de se faire comprendre par son ami canin. Lorsque la surdité de son compagnon canin est présente, un défaut de communication peut empêcher de bien se faire comprendre. En réalité, nous vivons sur la même planète, mais pas dans le même monde.


En effet, notre monde est divisé entre les entendants et ces bruits quotidiens, parfois assourdissants de coups de klaxon, de portes qui claquent, d'énervement ou de dispute, de scènes d'allégresse. Tous ces sons, tantôt forts, aigües ou graves gravitent dans notre environnement, et on n'y fait plus attention tant ils sont devenus présents. D'ailleurs, à l'heure actuelle, qu'entendez-vous autour de vous à la lecture de cet article ?


L'autre moitié du monde vit dans un univers de silence: langage méconnu et inhabituel, pourtant, il faut bien trouver un moyen de parvenir à s'entendre. Lorsque je pense à la surdité, j'ai en mémoire l'histoire d'Helen Keller, qui fut à la fois sourde et aveugle, et pourtant malgré cela, elle et ses interlocuteurs ont trouvé un moyen de correspondre remarquablement !


Langue des signes mains mouvement
Langage des signes

Je vais vous présenter la surdité canine en quatre parties comme suit:


I-Explication de la surdité

II-Les races potentielles qui peuvent être atteintes de surdité

III-Une immersion pendant une semaine avec une chienne sourde

IV-Témoignage d'une propriétaire




I- Explication de la surdité canine


Il existe différentes formes de surdité qui sont fréquemment observées chez les animaux de compagnie qui peuvent soit avoir une origine héréditaire, soit apparaître de manière tardive.

La surdité de transmission peut résulter d'une otite externe, d'une otite moyenne ou d'une production excessive de cérumen ou d'anomalies congénitales des osselets (rare).

De plus, la surdité neurosensorielle acquise peut résulter d'une toxicité médicamenteuse ou d'un traumatisme sonore, d'un traumatisme mécanique, d'une anesthésie, ou du vieillissement (presbyacousie).

Ce qu'il faut retenir, c'est que la surdité primaire résulte des cellules ciliées de la cochlée (cf schéma) sans évènement ni antécédent; cela se produit dans la surdité héréditaire chez les Pinces doberman avec une certaine forme de presbyacousie.

Tandis que dans la surdité héréditaire pigmentée, la dégénérescence et la mort des cellules ciliées surviennent généralement 2 à 4 semaines après la naissance.

II-Les races potentielles qui peuvent être atteintes de surdité canine

(On recense environ 80 races dont la surdité est congénitale)


- le dalmatien

- le bull-terrier

- le setter anglais

- le cocker spagniel anglais

- le chien de bétail australien


La surdité héréditaire chez les pointeurs est étudiée à l'université de Pennsylvanie (...)

Les races recensées avec la surdité congénitale sensorielle (cela vient des observations de l'auteur):

- Akita

- Beagle

- Cavalier King Charles

- Cocker spagniel anglais

- Le Greyhound

- Le papillon

- Samoyède

- Le whippet


Il est intéressant de ne pas confondre la surdité du chiot qui est présente les trois premières semaines de vie et celle qui se poursuit, une fois ces semaines passées. D'ailleurs, il existe différents moyens d'établir une communication pour réellement savoir si votre chien est sourd, comme par exemple en claquant des mains et observer s'il y a une réaction de sa part (un mouvement, un regard vers vous).


Vivre avec un chien sourd n'empêche pas d'avoir une vie normale ni pour vous, ni pour votre chien. C'est ce que nous allons découvrir sur les parties suivantes.


III- Mon immersion avec une chienne sourde


Même si j'ai été formée sur la surdité canine, il y a toujours une réelle différence entre la formation et le fait de vivre, sur du quotidien, la surdité et ce que cela génère. Il est bon de rappeler que je réagis en tant que personne entendante et vivant avec des chiens entendants.


Il a fallu cependant prendre des habitudes durant cette semaine :


- Frapper à la porte ou à la sonnette ne change rien pour un chien sourd.

- Les vocalises des chiens sourds sont particulières lorsqu'ils aboient.

- Il a fallu me faire comprendre par des gestes clairs, et prendre des décisions rapides pour obtenir le comportement désiré.

- Vivre une séance d'éducation canine en compagnie de la chienne sourde, et d'un autre chien réactif, me faire comprendre au maximum par la chienne en question pour la tenir à distance quand il le fallait, au moment nécessaire, et la féliciter lorsque l'on se comprenait.

- Ma posture du corps, mes mains, et les expressions de mon visage ont complété les signes mis en place pour se faire comprendre.

- L'importance de surveiller le chien sourd lorsqu'il s'éloigne, car il ne nous entend pas si on hurle au rappel !

- Etre en compagnie d'un chien sourd demande une constante attention, ce qui ne veut pas dire que l'on doit l'empêcher de vivre sa vie. Même si ce type de chien peut être plus dépendant vis-à-vis de ses propriétaires.

(Une vidéo explicative viendra lors d'un prochain article de blog)


Pour compléter mon expérience, la dernière partie qui suit est le témoignage d'une propriétaire d'un chien sourd, qui a accepté de témoigner dans le cadre de cet article. Cela peut interpeller car on peut se demander comment elle ressent la compagnie de son chien, ce qui l'a menée à lui, quelles sont ses difficultés au quotidien, comment elle se débrouille pour se faire comprendre etc.


IV- Témoignage d'une propriétaire d'un chien sourd


Hourko chien sourd qui fixe l'écran
Hourko

Audrey, propriétaire de Hourko, chien mâle berger, me relate son histoire avec lui. Avant de rapporter son témoignage, elle m'a précisé que son chien, vient de la SPA. Entre les deux, ce fut un coup de cœur immédiat. Ils étaient faits pour se rencontrer.

Elle relate son expérience avec Hourko, qui pendant l'entretien n'a pas cessé de faire des vocalises, et autres aboiements. Son chien a un tempérament assez fort, une personnalité qui continue d'être joueuse bien qu'il soit un peu âgé.


Moi: Parlons des aboiements …


Audrey: Ce sont des aboiements plus fréquents et plus intempestifs que les chiens entendants. Il ne s'entend pas. (Au même instant Hourko émet une vocalise comme pour confirmer sa réponse).


Moi: Justement, comment cela s'est passé l'adaptation dans votre maison, est-ce que cela a été difficile, avez-vous ressenti une différence avec un chien entendant ?


Audrey: Le plus difficile dans un premier temps n'a pas été la surdité, mais son adaptation à la maison. Il vient de la SPA. C'est plutôt cela qui est apparu compliqué pour moi dans un premier temps. Mais, je ne réalise pas qu'il est sourd. Je lui parle tout le temps.


Moi: Avez-vous vécu une expérience de ce type auparavant, d'être en possession d'un chien sourd, ou même d'un chien ?


Audrey: C'est mon premier chien, je ne réalise pas qu'il est sourd puisque je lui parle tout le temps. Puis, j'ai déjà eu d'autres chiens dans mon enfance, qui étaient entendants. Hourko, c'est vraiment mon premier chien. J'ai vraiment l'impression d'avoir un chien normal.

Chien sourd avec sa propriétaire
Hourko et Audrey

Moi: Au quotidien, comment cela se passe, est-ce qu'il y a certaines difficultés, parfois à se faire comprendre mutuellement? Avez-vous des exemples à me donner ?


Audrey: Je rajoute des signes pour certaines choses. Je ne signe pas tout le temps. C'est plus quand il est un pot-de -colle, quand il s'allonge sur moi sans me prévenir, c'est là que cela me rappelle sa surdité. C'est là que c'est un peu difficile de se faire comprendre.

(le chien aboie à cet instant)

Quand il aboie comme ça, comme là, ça me rappelle sa surdité. C'est un aboiement tellement particulier.

Puis, ce n'est pas difficile de communiquer entre nous deux: on apprend ensemble et on se comprend ensemble à travers les signes, les regards, les mouvements du corps et les habitudes. Hourko est intelligent, et il comprend très vite.


Moi: Quels sont les moments où vous signez le plus ?


Audrey: Quand je lui met le collier, je signe. Même pour aller à la voiture. Egalement en balade grâce au contact du regard et les signes de rappel et de félicitations.


Moi: Avez-vous remarqué des comportements liés à sa surdité, non présents chez un chien entendant ?


Audrey: Ces aboiements sont très intempestifs, du fait qu'il ne s'entend pas aboyer.. Le fait de courir après des ombres, que l'on ne remarque pas chez les autres chiens. Puis, je lui parle avec le visage, il doit voir des choses. En plus, il y a son attachement fusionnel au maître, a toujours être en contact, sur le canapé, dans le lit, me suivre dans la salle de bain..


Moi: Une dernière chose à ajouter concernant votre relation avec lui ?


Audrey: C'est un chien très dépendant de son maître, qui me suit partout tout le temps. Il faut une attention particulière pour le surveiller.

C'est une boule d'amour qui sait bien rendre à son maître tout son temps, son investissement et sa patience.

Il est très expressif, donc ça aide aussi!


Moi: Merci pour votre témoignage !


Pour conclure cet entretien et l'ensemble de cet article, je rajouterais qu'il est nécessaire de réajuster sa communication avec un chien sourd. Il est nécessaire de ne pas paniquer, car nous ne sommes pas habitués à préciser ces gestes clairs, définis sur du quotidien.

Un chien sourd est un chien normal dans de nombreux aspects. C'est aussi pour cela qu'une communication doit être claire dès le début.


Si vous souhaitez une ou plusieurs séances, alors que vous avez un chien sourd, vous êtes de la région parisienne et désirez un suivi plus approfondi !


Julie Caillaux au 07.68.82.72.49.


1-Helen Keller, a appris à lire et à communiquer par la LSF

2-Clinic review articles, vétérinary clinics of north America: small animal practice: othology and otic disease, de Bradley L.Njaa and Lynette K.Cole

3-Ibid











27 vues0 commentaire

Bình luận


bottom of page